L'exposition

voyages immobilesle grand tour

Curieux, ouverts, sensibles à la beauté et aux cultures du monde entier : tels étaient Desmond Knox-Leet, Yves Coueslant et Christiane Montadre, les trois esthetes artistes qui créèrent diptyque à Paris en 1961. Le voyage, réel ou rêvé, a ainsi toujours fait partie des grandes sources d’inspiration de la Maison, pour la création de ses parfums comme du graphisme qui les orne.

Pour ses soixante ans, diptyque célèbre ce goût pour l’ailleurs, l’art et le parfum avec l’exposition Voyages Immobiles. Sous le commissariat de Jérôme Sans, neuf artistes contemporains donnent leur vision du voyage en interprétant les destinations iconiques de diptyque. Une déambulation ponctuée de parfums, de la France au Japon, en passant par l’Italie, la Grèce et le Liban.

Commissaire de l'exposition

Portrait du commissaire Jérôme sans

Voyages Immobiles est un regard sur l’extraordinaire polysémie du « voyage » à l’ère du nomadisme planétaire et après le basculement soudain de notre monde dans un immobilisme global jusqu’à son apparente réouverture. L’arrêt sur image de la possibilité de voyager et la réapparition des frontières géographiques n’ont pas freiné le désir universel de découvertes, de dépaysement et d’évasion ni l’envie de se confronter à d’autres cultures et d’autres réalités.

ARTISTES